• Quatre jours avant les vacances...

    Quatres jours à user ta salive...

    Quatre jours à ronchonner...

    Quatre jours à pester...

    Quatre jours à blogguer au lieu de travailler...

    Bonne chance mon p'tit loup.

    Je t'aime


    3 commentaires
  • Pas bon de bloguer à cette heure. J'ai chopé le blog-virus à cause de Maîtresse et je suis encore là! Je devrais dormi pour me lever tôt demain et travailler .

    C'est pas bon ça!J'aurais pas mes exams.Je vais l'avoir mauvaise aux résultats.


    1 commentaire
  • Pour le plaisir des yeux du photographe (a)mateur, une retouche satinée a été apportée. L'image n'en est pas moins belle, on ne se lasse pas de la regarder.

    Merci au mannequin d'offrir à mes yeux pareille beauté, rien n'est plus aimable que la contemplation d'un corps si parfait.

    L'envie de poser les mains est si forte. Une montée de chaleur m'envahit. La douceur de ta peau est si perceptible, tes formes si sensuelles. Je ne peux que résister, m'auto-flageller ou m'auto-satisfaire, en attendant ta venue au petit matin, propice à une aubade en ton honneur...


    5 commentaires
  • Parce que le premier semestre n'aura pas souvent eu l'ocasion de voir s'ouvrir tes beaux yeux verts aux rayons de l'aurore...

    Parce qu'il y avait toujours une excellente raison d'éviter ce cours là, et celui-ci aussi, et encore celui là...

    Parce que les photocopies destinées à pallier les manques sont incomplètes...

    Parce qu'il y avait (et a encore ) encore tellement mieux à faire que de réviser ces derniers temps... (je sais, je plaide coupable)...

    Mais aussi parce que j'ai malgrè tout très envie que tu m épates...

    Un petit coup de pouce en cliquant là et quelques cierges, offerts généreusement par la pire des mécréantes...


    votre commentaire
  • Après des mois de sommeil profond pour faute de participation lycanthropique (toutefois excusable pour défaut de connexion), ce blog envisage, tel le phoenix renaissant de ses cendres, de s'offrir une nouvelle chance...

    Serai-je la seule de nous deux à blogguer?

    A suivre...


    votre commentaire